Dirigeant SASU : augmenter votre rémunération

Dirigeant SASU : augmenter votre rémunération

Un dirigeant de SASU peut être salarié de son entreprise et sa rémunération est soumis aux cotisations sociales ordinaires. Être salarié de sa SASU permet de cotiser à la retraite et au système de santé. Il peut également décider de se rémunérer uniquement avec les dividendes, une fois par an après l’arrêt du bilan comptable. Mais, il existe d’autres astuces pour augmenter sa rémunération en SASU. Nous vous proposons un rapide tour des horizons des possibilités à approfondir avec votre expert comptable.

Augmenter sa rémunération sans avoir de salarié

Selon votre projet, vous n’avez peut-être pas besoin ou pas le projet d’employé un salarié pour le moment. Voici comment le tirer le meilleur revenu de votre SASU.

Le versement du dividende – une rémunération sans charges sociales

Pouvoir se verser un dividende sur la performance financière de l’entreprise est l’un des avantages du statut SASU. Après l’arrêté des comptes de l’exercice et la détermination du résultat de l’enteprise, le dirigeant de SASU décide comment affecter les résultats de l’entreprise.

Le versement du dividende présente plusieurs avantages :

  1. Il n’est pas soumis aux cotisations sociales mis à part la CSG
  2. La fiscalité est simple
  3. Si vous bénéficiez de l’ACCRE ou du cumul emploi création, il n’affecte pas vos indemnités chômage.

Le versement du dividende est soumis à la Flat tax de 30 %. C’est à dire que 30 % du dividende sera versé au Tresor Public (Impôts) et donc que vous percevrez 70 % des dividendes.

Etant donné que les dividendes ne sont pas soumis à des charges sociales, ils ne contribuent aux droits à la retraite ou à la prévoyance.

Le chèque emploi-service universel (CESU) – augmenter votre rémunération indirecte

Le CESU permet de rémunérer un employé à domicile pour le ménage, la garde des enfants, l’entretien du jardin… Ces chèques emploi-service sont très pratiques pour profiter de services confortables ou traiter des tâches que vous n’avez pas le temps d’effectuer. Vous pouvez vous attribuer des chèques emploi-service universel sans avoir de salarié. Toutefois, si le système est en place, vos salariés futurs pourront également en bénéficier.

Augmenter sa rémunération en SASU avec un salarié

Si l’embauche du premier salarié peut vous faire peur, il faut savoir que vous n’avez pas besoin d’un salarié à temps complet pour commencer à ouvrir une porte sur de nombreux avantages qu’offre la SASU dès le premier salarié. Un contrat de quelques heures par semaine est suffisant pour ouvrir ces avantages à votre salarié, et vous pouvez en profiter également.

Les chèques vacances – pour financer un week-end ou une location estivale

Une envie d’évasion, de détente, le chèque vacance permet de financer des prestations de vacances ou de loisirs dans les conditions définies par l’URSSAF.

Les Tickets Restaurant (TR) – pour se faire plaisir à l’heure du déjeuner

Le ticket restaurant est financé par l’employeur et l’employé. Il permet d’économiser sur les frais de restauration.

Le chèque cadeau

Un autre moyen d’augmenter sa rémunération est l’attribution de chèque cadeau. il est possible de verser jusqu’à 166 euros par salarié au cour de l’année.

Il faut toutefois respecter quelques conditions pour pouvoir s’attribuer un chèque cadeau :

  • Pour Noël : tous les salariés en sont bénéficiaires
  • Pour le Noël des enfants : à condition d’avoir des enfants de moins de 16 ans
  • Pour la Fête des pères ou la fêtes des mères : à conditon que le salarié soit parent
  • Pour la rentrée des classes : les parents d’un enfant de moins de 26 ans (la scolarité est à justifier)
  • Dans le cadre d’une naissance, d’un Pacs, d’un mariage ou d’un départ en retraite : à condition qu’un des événements se produisent au cour de l’année civile
  • Pour la Sainte-Catherine : à condition que la salariée soit âgée de 25 ans et célibataire
  • Pour la Saint-Nicolas : à condition que le salarié soit âgé de 30 ans et célibataire

Plan d’Épargne Entreprise (PEE) – une rémunération différée de 5 ans

Le Plan d’Épargne Entreprise (PEE) est une enveloppe financière permettant d’investir sur différents supports (actions, obligations, FCP…) selon le contrat avec votre assureur ou votre banque partenaire.

Une fois ouvert le PEE est alimenté par le salarié, selon sa capacité d’épargne. L’entreprise peut abonder les versements du salarié jusqu’à 3 fois le montant versé dans la limite de 3178 euros par an.

Ainsi, vous pouvez vous constituer un portefeuille financier, une épargne et la faire fructifier pendant 5 ans. Au terme des 5 ans, vous pouvez retirer cet argent sans fiscalité, ni charges sociales mis à part la CSG.

Il existe plusieurs motifs de déblocage du PEE de manière anticipée (avant les 5 ans) comme l’achat d’une résidence principale, le PACS ou le mariage.

Le Plan d’Épargne Retraite COllectif (PERCO) – une rémunération différée pour la retraite

Ce support financier permet aux salariés d’épargner pour sa retraite avec le soutient de son employeur. Le Plan d’Épargne Retraite COllectif (PERCO) est bloqué jusqu’au départ en retraite. Comme pour le PEE, l’entreprise peut abonder les versements des ses employés jusqu’à 3 fois le montant versé par le salarié et dans la limite de 6357 € par an.

Selon l’accord collectif, les sommes débloquées au moment du départ en retraite sont versées sous forme de rente ou d’un capital. C’est un bon moyen de se constituer un bas de laine, surtout si vous ne percevez que des dividendes et par conséquent que vous ne cotisez pas au système de retraite solidaire.

D’autres pistes à explorer concernant la création d’une holding. Elle peut servir à différentes choses comme la revente de votre SASU, l’acquisition d’un patrimoine foncier ou encore la transmission avec différentes possibilités. Ainsi, pour augmenter sa rémunération en SASU, les pistes à explorer sont nombreuses et ne se limitent pas à la rémunération immédiate. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre expert comptable afin d’étudier les meilleures solutions adaptées à votre situation.

Commentaire de l'article