Formation en onglerie : quels débouchés ?

Formation en onglerie : quels débouchés ?

Pratiqué surtout par les femmes, le métier de styliste ongulaire est une activité en plein essor. Toutefois, il est nécessaire d’avoir une certaine base afin de l’exercer convenablement. Vous désirez devenir prothésiste ongulaire mais vous vous posez des questions sur les débouchés de cette formation ? Plus d’inquiétudes ! Découvrez dans cet article ce que vous devez savoir sur la formation en onglerie et sur ses débouchés.

Comment devenir prothésiste ongulaire ?

Généralement, pour exercer une fonction de prothésiste ongulaire à son compte, aucun diplôme n’est exigé. Mais, pour évoluer dans sa carrière et travailler dans les grands instituts de beauté ou dans les salons de coiffure, il s’avère important d’en avoir une.

Ainsi, il est recommandé d’obtenir au moins un CAP ou un BP dans le domaine de l’esthétique. Un Bac professionnel et un BTS peuvent également être bénéfiques dans ce domaine. Il faudra suivre des formations courtes pour se spécialiser dans une prestation comme :

  • le maquillage
  • les soins du visage
  • le modelage bien être
  • la pose de faux ongles et prothèses ongulaires

Cette formation peut vous permettre d’accéder à des postes de formatrice, directrice ou représentante de marque. Pour vous former et devenir prothésiste ongulaire vous pouvez vous rendre sur le site centre-formation-prothesiste-ongulaire.fr un centre de formation agréé.

travail d'un prothésiste ongulaire

Possibilités de travail

Après sa formation, la prothésiste peut décider de s’installer à son propre compte. Elle aura soit un statut d’auto-entrepreneur, soit celui d’une microsociété. Par conséquent, elle doit se trouver un lieu de travail adapté à son métier. Généralement, cette option convient aux plus motivées qui disposent d’un minimum de ressources.

La prothésiste ongulaire peut également postuler aux offres de recrutement et travailler dans les salons de manucure, instituts de beauté, les spas ou dans les centres de bronzage. Elle peut aussi travailler dans des bars à ongles et dans des établissements de santé proposant des prestations à long terme. En ce qui concerne son salaire, il dépend du niveau de la prothésiste et de l’établissement dans lequel elle travaille.

Mission d’une prothésiste ongulaire

La prothésiste ongulaire se retrouve à la fois dans l’univers de la mode et du stylisme. Il s’agit d’un métier de passion qui mérite que l’on soit régulièrement informé des évolutions et des dernières tendances de la profession.

La première mission d’une prothésiste ongulaire est de faire un diagnostic de l’état des ongles et proposer le soin adéquat. De plus, elle doit effectuer des poses de faux ongles (capsules) et faire le modelage en utilisant la technique du gel UV ou celle de la résine. Par rapport au soin des ongles, la prothésiste des ongles doit créer des embellissements d’ongles : vernis, french manucure, strass, dessin de motifs, etc. Elle doit donc assurer l’entretien des ongles par des remplissages et des soins après la repousse.

Aussi, elle doit effectuer la dépose par dissolution tout en préservant l’ongle. Afin d’être une professionnelle efficace et appréciée, elle doit être soigneuse, minutieuse, rigoureuse et faire preuve de créativité. Elle doit donc avoir le sens de l’esthétique. La prothésiste ongulaire a le choix après sa formation entre de nombreux débouchés. En effet, la prothésie ongulaire étant une récente profession en pleine expansion, la prothésiste ongulaire peut s’épanouir aisément en exerçant ce métier.

Commentaire de l'article